SUMMER 2022 : THE MARBLED PRINT

ÉTÉ 2022 : L'IMPRIMÉ MARBRÉ

Depuis l’été 2015, LEMAIRE développe des imprimés originaux dérivés de papiers marbrés et d’aquarelles. Le caractère aléatoire de ces techniques donne naissance à des motifs expressifs et mouvants. Celui qui voudra les regarder attentivement y verra tantôt un vaste ciel, un paysage agité, des animaux fabuleux ou encore des visages. L’agencement de ces motifs, leurs contours indécis, et leurs textures uniques composent un horizon de paréidolies laissées à la libre interprétation de chacun. LEMAIRE et l'Atelier La Folie ont réimaginé la marbrure décorative classique en simplifiant les motifs traditionnels afin de créer des compositions contemporaines épurées.
Timon et Anita
Anita porte la CHEMISE IMPRIMÉE À COL CLASSIQUE ET MANCHES COURTES
Akari porte l'IMPERMÉABLE IMPRIMÉ
Hitomi porte la ROBE CHEMISE PLISSÉE

L’ATELIER LA FOLIE

Depuis sept ans, l’Atelier La Folie réalise des imprimés inspirés de la marbrure pour LEMAIRE. Situé dans le deuxième arrondissement de Paris à quelques pas de la Bibliothèque nationale de France, l’Atelier La Folie prend place parmi les livres sous des toits mansardés, avec une cour d’école pour bande sonore. On y retrouve deux tables, une série de pigments (brou de noix, rouge Hélios, jaune de Mars, noir de vigne etc.), des pinceaux hirsutes, des peignes, ainsi que des cartons à dessin remplis d’années d’expérimentations et de découvertes. L’Atelier La Folie restaure également des livres et des documents anciens. « Mon uniforme de travail c’est ce tablier indigo et ce chiffon pour essuyer mes pinceaux. D’habitude je travaille pieds nus dans un silence total. »

LA MARBRURE

Les papiers marbrés pénètrent en Occident comme souvenirs dans les bagages des voyageurs revenant d’Orient au XVIème siècle. Depuis, ils se sont imposés comme éléments décoratifs majeurs dans l’art de la reliure, des plus luxueux ouvrages aux fascicules les plus modestes. La technique de la marbrure, longtemps restée mystérieuse, demande un apprentissage très délicat mais s’exerce toujours selon les mêmes immuables principes. La technique de la marbrure consiste à faire flotter des couleurs à la surface d’un liquide - mélange de guar et de poudre d’algue - puis à les organiser à l’aide de peignes ou d’une pointe afin de créer un motif. L’impression se fait ensuite par transfert direct sur une feuille de papier délicatement posée sur la surface. L’habileté et la sensibilité du marbreur s’expriment dans son aptitude à influencer les motifs-couleurs selon leur comportement propre. Il faut maîtriser « les courants d’air » et les couleurs peuvent être « capricieuses ». Ainsi « y aller mollo sur le jaune », bien doser le rouge souvent « expressif », et ménager « l’indigo timide ».


PHOTOS DE: Estelle Hanania. VIDEO DE: Axel Aujal.

Retour au sommet