Livraison offerte dans le monde entier : pour l'Union Européenne, sélectionnez €, pour le Royaume-Uni sélectionnez £, pour le reste du monde sélectionnez $

Collaboration avec la créatrice de bijoux Joanne Burke

Les Twig pieces sont le résultat d’un dialogue entre Lemaire et la créatrice de bijoux Joanne Burke. Originellement sculptées à la main, les pièces de la designer britannique associent des figures anthropomorphiques et des formes abstraites et sensuelles.

Joanne dans son atelier à Rome

Joanne Burke vit et travaille à Rome avec son partenaire et artiste Emi Naggi. Ils habitent un bâtiment construit et occupé au XIXème siècle par le sculpteur Giuseppe Sartorio. Les murs extérieurs sont ornés de sculptures de visages de philosophes, d’artistes et de poètes, conférant au lieu un halo de mystère qui dialogue harmonieusement avec l’univers de Joanne Burke. L’atelier est lumineux, percé par de grandes fenêtres en hauteur. Une table en bois, de grands tableaux et des îlots foisonnants d’objets divers, comme des petits autels, organisent le grand espace serein. Joanne dispose sur sol les photos des recherches réalisées pour les Twig pieces : des assemblages variés de lignes végétales sculptés en cire et composés à partir de fleurs séchées.Elle crée ainsi son propre alphabet, des lettres à combiner pour élaborer des mots et des phrases entrelacées, musicales et brillantes comme les siennes. Les compositions en cire sont ensuite moulées afin de pouvoir être répliquées en bronze. « Les pièces que j’ai sculptées sont nées de l’idée d’allonger et d’étirer une femme dont le torse est fait d’une coquille ; elles sont inspirées des mouvements fluides des cheveux longs et des brindilles », explique-t-elle. Ces brindilles articulées s’entremêlent aux cheveux, caressent le cou et s’animent au moindre mouvement de la tête.



Joanne travaillant sur les Twig Creoles

Photos par : Sarah-Linh Tran

Retour au sommet